Recherche

Compteur

Blogoliste

Search

La culture des champignons comestibles

juin 3rd, 2012 by brindherbe

La culture de champignons est une activité passionnante permettant de valoriser beaucoup de matériaux comme la paille, le fumier, le bois, mais aussi de recycler des dizaines de déchets agricoles (café, caoutchouc, sciure et copeaux de bois, tournesol, etc.) afin de produire de la nourriture. De nombreuses espèces de champignons sont utilisées à des fins médicinales et font l’objet de recherches pharmaceutiques.

D’autres espèces facilitent la biorémédiation de l’environnement en dégradant certains déchets chimiques et industriels (pétrole, pesticide, engrais) et peuvent décontaminer les sols et les eaux de leurs polluants.

D’autres champignons, poussent en symbiose avec des plantes, céréales ou légumes et ont un effet bénéfique sur le développement des végétaux en permettant une meilleure assimilation des nutriments et de l’eau par les racines. Strophoria rugoannulata, par exemple, est une espèce de champignon comestible qui favorise grandement le rendement des choux de Bruxelles, des brocolis et du maïs.
La culture des champignons est très utile et s’inscrit parfaitement dans une démarche écologique et saine pour l’environnement.

La pratique de la culture des champignons demande toutefois un minimum de connaissances et beaucoup d’entraînement et d’essais afin d’obtenir des résultats satisfaisants. Le schéma ci-contre résume les différentes étapes de la culture.

 


Schéma traduit et extrait du livre “Growing gourmet and medical mushrooms” de Paul Stamets.

Le premier objectif lors d’une culture de champignons est d’obtenir une source de mycélium pur afin de d’inoculer un substrat de colonisation à base de céréales. La plupart du temps le seigle, le maïs et le blé sont utilisés mais d’autres céréales peuvent être propices.  Toute cette première étape doit être effectuée en respectant au maximum les précautions de stérilité afin d’éviter unecontamination de la culture par d’autres organismes.  Vous pouvez commander directement ce substrat de colonisation ou essayer de produire votre propre mycélium à partir d’une empreinte de spores, mais aussi en clonant un morceau de tissus d’un champignon. Des géloses nutritives à base d’agar-agar sont utilisées pour l’obtention du mycélium et l’inoculation des céréales.

Le deuxième objectif est d’inoculer un substrat de fructification avec vos céréales colonisées. Chaque espèce de champignon cultivable a ses préférences pour ce substrat. Vous devrez stériliser ou pasteuriser ce substrat avant de l’inoculer puis le placer dans le noir dans un incubateur à une température variable. La plupart des espèces développent très bien leur mycélium entre 20° et 25°. Lorsque votre substrat de fructification sera complètement colonisé vous devrez essayer de favoriser la production de champignons en provoquant un changement de température, d’éclairage, de ventilation et d’humidité puis contrôler ses paramètres jusqu’à la récolte.

La culture de champignon peut être réalisée en intérieur en appartement, dans un garage ou une cave, mais aussi en extérieur dans votre jardin ou en forêt.

Pour en savoir un peu plus sur ces techniques : http://www.champignonscomestibles.com

Posted in Uncategorized |


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 230 articles | blog Gratuit | Abus?